Conseils simples pour économiser l’eau à la maison

Au Québec, nous consommons 386 litres en moyenne par jour! Cela représente beaucoup d’eau potable dont une grande partie est souvent gaspillée et retournée directement aux égouts.

15 conseils pour réduire votre consommation d’eau :

  1. Mettre un dispositif dans le réservoir de votre toilette pour réduire la quantité d’eau.
  2. Fixer un aérateur à débit réduit sur les robinets.
  3. Installer une pomme de douche certifiée WaterSense.
  4. Limiter la durée de la douche à 5 minutes.
  5. Ne pas trop rincer la vaisselle avant de la mettre au lave-vaisselle.
  6. Remplir le lave-vaisselle à pleine capacité avant de le mettre en marche.
  7. Rincer au minimum les articles avant de les mettre au recyclage.
  8. Fermer le robinet pour ne pas que l’eau coule inutilement lorsqu’on se brosse les dents.
  9. Vérifier s’il y a des fuites d’eau sur vos robinets, sur vos toilettes ou sur vos boyaux d’arrosage et les réparer s’il y a lieu.
  10. Utiliser un balai plutôt que le boyau d’arrosage pour nettoyer l’entrée.
  11. Aménager des aires naturelles, plates-bandes et jardins sur votre propriété pour aider à réduire le ruissellement et à augmenter l’eau souterraine.
  12. Prévoir beaucoup d’arbres dans l’aménagement paysager de votre propriété.
  13. Pailler les plates-bandes et potagers et le pourtour des arbres.
  14. Récupérer l’eau de pluie pour arroser les plantes
  15. Laver votre voiture à l’aide d’une éponge et d’un seau.

L’arrosage à Richelieu

L’utilisation de l’eau en provenance de l’aqueduc municipal pour fins d’arrosage des jardins, fleurs, arbres, arbustes et autres végétaux est permise à la condition de n’utiliser que l’eau strictement nécessaire à cette fin.

Période d’arrosage
Il est permis d’arroser les pelouses durant la période estivale, soit :

 

  • Du 1er mai au 1er septembre entre 19 h et 22 h;
  • De 3h à 6h pour les arrosages automatisés;
  • Lundi, mercredi et vendredi pour les occupants dont le numéro civique est un nombre pair;
  • Dimanche, mardi, jeudi pour les occupants dont le numéro civique est un nombre impair;
  • Le samedi, il n’y a pas de restriction.

Comment arroser de façon responsable

Voici quelques idées pour arroser sans gaspiller l’eau

 

  • N’arrosez pas votre pelouse, à moins qu’elle ne soit fraîchement posée ou semée. Une pelouse qui manque d’eau entrera en « dormance estivale ». Dès que la pluie revient, la pelouse reverdit.
  • Évitez les gicleurs, les arroseurs, les lances et autres accessoires qui lancent l’eau dans l’air : jusqu’à 75 % de l’eau est alors perdue à l’évaporation avant même d’atteindre les plantes.
  • Utilisez un boyau suintant ou un système d’irrigation goutte à goutte : les pertes de l’eau à l’évaporation sont alors quasi nulles.
  • * Développer des habitudes responsables de consommation de l’eau potable, un geste concret pour notre environnement!

Autorisation pour nouvelle pelouse

Un citoyen qui installe une nouvelle pelouse peut, lorsqu’il en a préalablement avisé l’inspectrice municipale de la Ville, procéder à l’arrosage de celle-ci tous les jours entre 19 h et 24 h, pendant une durée de 15 jours consécutifs après le début des travaux d’ensemencement du gazon ou de pose de la tourbe.

Protection de l’eau en cas de pénurie

Lorsqu’une pénurie d’eau a lieu ou est appréhendée en raison d’une sécheresse, en cas d’urgence, de bris majeur de conduites d’aqueduc ou de toute autre cause, l’utilisation de l’eau en provenance de l’aqueduc municipal pour fins d’arrosage des pelouses, jardins, fleurs, arbres, arbustes et autres végétaux, de lavage des autos et de remplissage des piscines et réservoirs est interdite ou peut être autrement restreinte tant que dure le risque de pénurie.

Un avis public doit être émis indiquant la période d’interdiction ou de restriction le cas échéant.

Durant cette période d’interdiction ou de restriction, il est défendu d’utiliser l’eau en provenance de l’aqueduc municipal en contravention avec les modalités énoncées par l’avis.

Sources :

Les Verts contre-attaquent, Télé-Québec

et

Waterfacts, no 4, mai 2000. Ville de Guelph; et
Water Quality Review, no 1, 1993.
Partenaires en matière de qualité de l’eau d’Ottawa-Carleton